Biblio

Depuis la création de BibliParl sur http://bibliparl.huma-num.fr , la présente bibliographie n’est plus alimentée qu’occasionnellement. En priorité, se référer au site, s’il vous plaît.

Cet espace est dédié aux sources imprimées et à la bibliographie du parlement de Paris à l’époque moderne. Les ouvrages seront répertoriés par thèmes, auteurs, ou par tranches chronologiques en commençant par la bibliographie la plus récente possible. En cours de construction.

Dernières parutions

Retour aux sources :

Haro sur les parlements (1787-1790). Anthologie de pamphlets contre les parlements d’Ancien Régime. Textes choisis et présentés par Frédéric Bidouze, Saint-Etienne : Publications de l’Université de Saint-Etienne, 2012, coll. « Lire le dix-huitième siècle », 380 pp. ISBN 978-2-86272-594-9.

Actes du Parlement de Paris et documents du temps de la Ligue (1588-1594). Le recueil de Pierre Pithou. Edité par Sylvie Daubresse. Avec la collaboration de Bertrand Haan. Paris : Editions Honoré Champion, coll. « Pages d’archives », 2012, n° 20, 1 vol., 688 pp. ISBN 978-2-7453-2349-1

Un pont entre l’histoire et le droit :

Sous la direction d’Olivier Chaline, « Cassation et évocations : le Conseil du roi et les Parlements au XVIIIe siècle », Histoire, Economie & Société. Epoques moderne et contemporaine, 3. 2010 (septembre 2010, 29e année). Ce numéro fait la part belle au Parlement, actes d’une journée d’étude tenue à la Cour de cassation, le 23 octobre 2008, sous la présidence de Vincent Lamanda (p. 5), avec les contributions de Bernard Barbiche (p. 9), d’Olivier Chaline (p. 57), de David Feutry (p. 45), de de Xavier Godin (p. 19) et de Guillaume Leyte (p. 37). A noter : les comptes rendus.

Dans une perspective comparative :

Hommes et gens du roi dans les parlements de France à l’époque moderne (dir. Caroline Le Mao), Centre d’Etudes des Mondes moderne et contemporain, Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, Pessac, 2011, 260 pp.

Le monde parlementaire au XVIIIe siècle. L’invention d’un discours politique, direction Alain J. Lemaître, Presses Universitaires de Rennes, collection « Histoire, 2010, 266 pp. (En cours de lecture, de nombreuses communications de ce recueil concernent directement le parlement de Paris, même si les parlements de provinces y sont présents. En projet, plusieurs notes de lectures, qui orienteront le lecteur).

Le parlement de Flandre à travers ses archives, textes réunis par Véronique Demars-Sion et Sabrina Michel, Revue du Nord, n° 382, Tome 91, octobre-décembre 2009, Université Charles-De-Gaulle-Lille 3, p. 679-944 (avec les contributions de Rosine Cleyet-Michaud, Véronique Demars-Sion, Yohann Travet, Stéphane Gaudens et Alexandre Jeannin, Sabrina Michel, Renée Martinage, Hervé Leuwers, Sébastien Bocquillon, Eric Leroy, Fanny Souilliart, Laurie Fréger, Jacques Lorgnier, Aurélie Lebel-Cliqueteux, Alain Wijffels).

Parce qu’il s’agit de l’une des plus célèbres causes portées par devant le parlement de Paris au XVIIe siècle :

Agnès Walch, La marquise de Brinvilliers, Paris, Perrin, 2010, 257 p.

Parce que le personnage place la « justice », et spécialement le Parlement, au cœur de sa réflexion politique :

Patricia Eichel-Lojkine (dir.), Claude de Seyssel. Ecrire l’histoire, penser le politique en France, à l’aube des temps modernes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », 2010 (magnifique et rare iconographie en annexe, entre les pages 244 et 245).

Bibliographie

Vous trouverez dans l’ordre, la bibliographie concernant : I : le Palais ; II : l’histoire générale et le fonctionnement de l’institution ; III : le cas des protestants et des jansénistes ; IV :  la réflexion sur les archives et les sources ; V : les péripéties et les crises parlementaires ; VI : la magistrature et la sociologie du Parlement ; VII : l’idéologie de la magistrature ; VIII : la justice civile et criminelle et la jurisprudence du parlement de Paris ; IX : la procédure ; X : les praticiens (avocats, procureurs, clercs et commis) ; XI : le greffe et la mémoire judiciaire.

I – Le Palais

Le Palais de Justice, textes réunis par Yves Ozanam, Hervé Robert, Werner Szambien et Simona Talenti avec la collaboration de Luc Thomassin, Collection « Paris et son patrimoine » (dir. B. Andia), éd. Action artistique de la ville de Paris, déc. 2002, 286 p. [voir spécialement F. Autrand et B. Barbiche et Y. Ozanam]. (N.B. très bel ouvrage qui accompagnait une superbe exposition. Utile pour une approche de base séduisante et diachronique).

CHÂTELET (A.), 1964 : Albert Châtelet, « Le retable du parlement de Paris », dans : Art de France, 1964, p. 60-69.

LORENTZ (Ph.), 2004 : Philippe Lorentz, La Crucifixion du Parlement de Paris, Musée du Louvre/Réunion des Musées nationaux, coll. « Solo », 2004, 56 p., 47 ill.

RITTIEZ (F.), 1860 : F., Rittiez, Histoire du Palais de justice de Paris et du parlement (860-1789), Paris, 1860.

STEIN (H.), 1927 : Henri Stein, Le Palais de justice et la Sainte Chapelle de Paris, Paris, 1927.

II – Histoire générale du parlement de Paris et fonctionnement de l’institution ; cérémonial

Ne pas oublier les manuels d’Histoire générale du droit français et des institutions de l’Ancienne France, des historiens du droit (ou des historiens des Lettres tel Roland Mousnier), en particulier les sommes toujours utiles des grands professeurs de la fin du XIXe et du XXe siècle : entre autres, E. Glasson, J. Brissaud, E. Chenon, Declareuil, Olivier-Martin… Tous réservent au Parlement, spécialement au Parlement de Paris des développements importants, souvent repris, même si quelques réactualisations sont nécessaires.

AUBENAS (J.), 1847 : J. Aubenas, Histoire du parlement de Paris, Paris, 1847.

AUBERT (F.), 1894 : Félix Aubert, « le ministère public de Saint-Louis à François 1er », Revue historique de droit français et étranger, 1894, p. 487-522.

AUBERT (F.), 1894 : Félix Aubert, Histoire du parlement de Paris, de l’origine à François Ier, tome I, Organisation, compétence et attribution, tome II, Procédure, Paris, 1894 [réédition en un seul volume Mégariotis Reprints, Genève, s.d]. (N.B. Ancien mais incontournable, fait le point de la situation du parlement de Paris à l’aube des Temps modernes et permet de comprendre les sources et les origines médiavales de l’institution).

AUBERT (F.), 1905-1906 : Félix Aubert, « Le Parlement de Paris au XVIe siècle », dans Revue historique de droit français et étranger, nov.-déc. 1905, jan.-fév., mars-avr. 1906.

AUBERT (G.) et CHALINE (O.) (dir.), 2010 : Gauthier Aubert et Olivier Chaline (dir.), Les Parlements de Louis XIV. Opposition, coopération, autonomisation ?, Actes du colloque de Rennes des 13-15 novembre 2008, Rennes: Presses universitaires de Rennes, 2010, 314 pp. (N.B. Une très bonne introduction de Gauthier Aubert (p. 7-15) qui donne bien les dernières avancées historiographiques et une conclusion d’Olivier Chaline (p. 305-310) qui met l’accent sur les enjeux actuels. Un point de vue « comparatiste » indispensable, qui associe des études portant sur le parlement de Paris (D. Feutry, M. Figeac),  à d’autres sur les parlements de Province (G. Aubert, X. Godin et Chr. Plessix-Buisset, Ph. Jarnoux, D. Le Page, Fr. Pitou sur la Bretagne; C. Le Mao, sur Bordeaux; J. Swann, sur Dijon; A. Lemaître sur le Conseil souverain d’Alsace, M. Gresset sur le parlement de Franche-Comté, Cl. Coulomb sur celui de Dauphiné), à des angles d’approche généraux et comparés enfin (sur les épices avec L. Fréger, le jansénisme avec O. Chaline, la sociologie des villes parlementaires avec G. Saupin et la question très importante de la « souveraineté » et de sa place dans le conflit Roi/Parlement avec F. Saint-Bonnet . Une heureuse alliance entre historiens des lettres et historiens du droit. Osera-t-on un bémol ? un très grand nombre de coquilles d’édition).

BARBICHE (B.), 2002 : Bernard Barbiche, « Le Parlement de Paris de Louis XII à Louis XVI », Le Palais de justice, Paris, Action artistique de la ville de Paris, 2002, p. 54-74.

BERCE (Y.-M.), 1984 : Yves-Marie Bercé, « La disparition des grands jours », dans La France d’Ancien Régime. Études réunies en l’honneur de Pierre Goubert, Paris-Toulouse, 1984, t. I, p. 61-70.

BOULET (V.), 2006 : Vincent Boulet, Le Parlement de Paris durant la période anglo-bourguignonne (1418-1436), thèse de l’Ecole nationale des chartes, dactylographiée, 2006 (N.B. perspective encore « médiévale », mais sur une période-clé dont l’histoire moderne du Parlement garde toujours un souvenir particulièrement cuisant).

BRANCOURT (I.). Voir STOREZ-BRANCOURT.

BROWN (E.), 1994 : Elizabeth A. R. Brown and Richard C. Famiglietti, The Lit de Justice. Semantics, Ceremonial, and the Parlement of Paris. 1300-1600, Sigmaringen, 1994, 163 p. (N.B. Remarquable mise au point dans le débat sur le « lit de justice » ouvert par la thèse de Sarah Hanley).

CALLERY (A.), 1880 : Alphonse Callery, Histoire des attributions du parlement, de la cour des aydes et de la chambre des comptes depuis la féodalité jusqu’à la Révolution française, Paris, 1880. [Texte lu à l’Institut les 27 septembre et 18 octobre 1879 ; extrait de la Revue générale du droit, de la législation et de la jurisprudence, 1879, p. 479-500 et 525-542; 1880, p. 5-29 et 101-118].

CARBASSE (J.-M.), 2000 : sous la dir. de Jean-Marie Carbasse, Histoire du parquet, Paris, PUF, 2000. (N.B. Un ouvrage novateur dans sa pespective propre : celle d’une histoire de l’institution et du fonctionnement du Ministère public des cours de justice qui reste un chantier largement ouvert).

CARRÉ (H.), 1912 : Henri Carré, La fin des Parlements (1788-1790), Paris, 1912.

DAUBRESSE (S.), 2001 : Sylvie Daubresse, « Henri III au Parlement de Paris. Contribution à l’histoire des lits de justice », dans Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, t. 159, juillet-décembre 2001, p. 579-607.

DELACHENAL (R.), 1885 : R. Delachenal, Histoire des avocats au parlement de Paris (1300-1600), Paris, 1885.

DENAULT (G.), 1975: Gérard Denault, The Legitimation of the Parlement of Paris and the Estate General of France. 1560-1614, thèse, Washington University, 1975.

DESMAZE (Ch.), 1854 : Charles Desmaze, Le Parlement de Paris, son organisation, ses premiers présidents et Procureurs généraux…(1334-1860), Paris, 1854, IX-538 p.

DESMAZE (Ch.), 1860 : CharlesDesmaze, Le parlement de Paris, son organisation, ses premiers présidents et procureurs généraux, avec une notice sur les autres parlements de France, Paris, 1860.

EL ANNABI (H.), 1989 : Hassen El Annabi, Le Parlement de Paris sous le règne personnel de Louis XIV : l’institution, le pouvoir et la société, Publications de l’Université de Tunis-I, 1989. (N.B. Une thèse fort sérieuse qui était, à l’époque et en français, la première entièrement axée sur le règne de Louis XIV).

FAYARD (E.), 1876-1878 : Ennemond Fayard, Aperçu historique sur le parlement de Paris, Paris, 1876-1878, 3 vol. (N.B. Peut être considéré comme la dernière tentative d’histoire générale du parlement de Paris. C’est dire si l’entreprise est aujourd’hui nécessaire. Mais est-elle à la portée d’une seule personne ?).

GÉRARD (C.), 1847 : Constantin Gérard, Histoire du Châtelet et du parlement de Paris, leur fondation, leurs juridictions, Paris, 1847.

LABORDE (L.), 1863 : Léon de Laborde, Le parlement de Paris, sa compétence et les ressources que l’érudition trouvera dans l’inventaire de ses archives, Paris, 1863, in-4°. (N.B. Edition séparée de l’introduction aux Actes du Parlement de Paris. Très utile pour mesurer les progrès réalisés dans le domaine de l’historiographie et de l’exploitation des archives du parlement de Paris)

LAFON (J. L.), 1972 : Jacqueline-Lucienne Lafon, Recherches sur la fin des juridictions d’Ancien Régime pendant la Révolution : le Châtelet et le Parlement de Paris, thèse de doctorat, Droit, Paris II, 1972, 2 vol. dact., VII-339 et X-356 p.

LAFON (J. L.), 2001: Jacqueline-Lucienne Lafon, La Révolution française face au système judiciaire d’Ancien Régime, préface de François Monnier, Genève-Paris: Droz, 2001, 464 p. (N.B. Compte rendu, en français, d’Emile Ducoudray dans les Annales historiques de la Révolution française, n° 327, jan-mars 2002, varia : en ligne sur http://ahrf.revues.org/1228 ; compte rendu, en anglais, de William Doyle dans Crime, Histoire & Sociétés, Crime, History & Societies, vol. 8, n° 2, 2004, varia, p. 180-181, en ligne sur http://chs.revues.org/index493.html ).

LAURAIN (M.), 1940 : Madeleine Laurain(-Portemer), Les Grands jours du Parlement de Paris de l’avènement de François Ier à la mort d’Henri III, thèse de l’École des Chartes, 1940 (Positions des thèses, 1940-1945, p. 71).

MAUGIS (É.), 1913-1916 : Édouard Maugis, Histoire du Parlement de Paris. De l’avènement des rois Valois à la mort d’Henri IV, Paris, Picard, 1913-1916 (3 vol.) (N.B. Encore plus que d’autres, cet ouvrage, bien qu’ancien, reste un modèle d’investigations historiques à partir des archives du Parlement. Essentiel pour comprendre les origines médiévales de l’institution).

MÉRILHOU (F.), 1863 : François Mérilhou, Les Parlements de France, leur caractère politique depuis Philippe le Bel jusqu’en 1789, Paris, 1863, XIX-459 p.

SHENNAN (J. H.), 1968 : John H. Shennan, The Parlement of Paris, Eyre & Spottiswoode, London, 1968, 359 p. Réédition Sutton History paperbacks, 1998. (N.B. Une ambitieuse synthèse qui a fait, dans le monde anglo-saxon, véritablement école. Malheureusement non traduit en français. Cet ouvrage n’a pas rouvert l’épineux dossier de l’utilisation de la série X comme fondement des recherches).

STONE (B. D.), 1981 : Bailey D. Stone, The Parlement of Paris. 1774-1789, The University of North Carolina Press, 1981.

STOREZ-BRANCOURT (I.), 2000: Isabelle Storez-Brancourt, « Dans l’ombre de Messieurs les gens du Roi: le monde des substituts », dans Histoire du parquet (dir. J.-M. Carbasse), Paris: PUF, 2000, pp. 157-204 (N.B. Première étude sur ce sujet, en ligne sur ce site, page « Parquet »).

VILLERS (R.), 1937 : Robert Villers, L’organisation du Parlement de Paris et des conseils supérieurs d’après la réforme Maupeou (1771-1774), Paris, Sirey, 1937. (N.B. Fait toujours autorité).

III – Problèmes religieux. Le cas des protestants et des jansénistes

N.B. Un gros travail de bibliographie est à faire pour la question du jansénisme. Pour l’instant, voir le blog de Catherine Maire

KAISER (C.), 1982 : Colin Kaiser, « Les Cours souveraines au XVIe siècle : morale et Contre-Réforme », dans Annales, E.S.C., 37 (1982) : 15-31.

MAIRE (C.), 2010 : Catherine Maire, « Mémoire sur le silence à observer sur la constitution (Unigenitus) », in Oeuvres complètes de Montesquieu, t. VII, Défense de l’Esprit des lois, sous la direction de Pierre Rétat, ENS Editions et Classiques Garnier, coll. Bibliothèque du XVIIIe siècle, n° 3, ISBN 978-2-8124-0118-3, Paris, 2010, XL+396 pp.

MARGOLF (D. C.), 1990: Diana C. Margolf, The Paris Chambre de l’Édit : Protestant, Catholic and Royal Justice in Early Modern France, thèse, Yale University, 1990.

MONTER (W.), 1996 : William Monter, « Les exécutés pour hérésie par arrêt du Parlement de Paris (1523-1560) », dans Bulletin de la Société de l’Histoire du protestantisme français, t. 142, 1996, p. 192-224.

ROELKER (N. L.), 1996: Nancy Lyman Roelker, One King, One Faith : The Parlement of Paris and the Religious Reformations of the Sixteenth Century, Berkeley, 1996.

IV – Réflexions sur les archives et sources

AUBRY (M.-Th.), LANGLOIS (M.), REYDELLET (Ch.), 1984 : Marie-Thérèse Aubry, Monique Langlois et Chantal Reydellet, « Les parlements de France et leurs archives », dans Gazette des Archives, n° 125-126, 2e-3e tr., 1984, p. 125-140.

DAUCHY (S.) et DEMARS-SION (V.), 2002 : sous la dir. de Serge Dauchy et de Véronique Demars-Sion, Les recueils d’arrêts et dictionnaires de jurisprudence. XVIe-XVIIIe siècles, Lille, 2002. (Très utile).

GRÜN (A.), 1863 : Adolphe Grün, Notice sur les archives du parlement de Paris, 1863, dans : Actes du Parlement de Paris, par E. Boutaric, t. I (1), p. CXIII (I-CCXC). (Incontournable pour qui veut comprendre les archives du parlement de Paris. L’ancienneté de cet ouvrage qui est beaucoup plus qu’une simple « notice », implique évidemment des problèmes de cotes dans les références, mais cela reste à lire et à relire. C’est un instrument de travail indispensable au même titre que le Répertoire numérique de Campardon).

HILAIRE (J.). 1997 : Jean Hilaire, « Perspectives et méthodes de la recherche dans les archives judiciaires », Histoire et archives, n°1, jan-juin 1997, p. 17-32. (N.B. Un tour d’horizon très intéressant)

HILDESHEIMER (F.), 2004 : Françoise Hildesheimer, « Exemplaire Parlement », Fabrique des archives, fabrique de l’histoire. Revue de Synthèse, 2004, t. 125, p. 41-81. (N.B. Permet de bien mesurer les progrès ou les lenteurs de l’historiographie. Travail d’un grand connaisseur du fonds).

MATUSZEK (M.-N.), 1995 : Marie-Noëlle Matuszeck, « Les archives de la chambre des requêtes du Parlement de Paris à l’époque moderne », dans Bibliothèque de l’École des chartes, 1995, p. 413-436. (N.B. Un véritable et rare programme de recherche sur une partie oubliée des archives du Parlement).

STOREZ-BRANCOURT (I.), 2003 : Isabelle Storez-Brancourt, « De l’utilité de la réédition des manuscrits anciens », dans Etudes sur l’Ancienne France offertes en hommage à Michel Antoine, textes réunis par B. Barbiche et Y.-M. Bercé, École des Chartes, Paris, 2003, p. 416-418. (N.B. mes travaux ultérieurs ont rectifié une erreur d’interprétation dans la confection et le contenu de la collection « Conseil secret » de Delisle).

V – Péripéties et crises parlementaires : politique et Parlement ; politique au Parlement ; relations Parlement/roi

ABBAD (R.), 2003 : R. Abbad, « Une première Fronde au temps de Richelieu ? L’émeute parisienne des 3-4 février 1631 et ses suites », XVIIe siècle, jan.-mars 2003, p. 39-70.

ANTOINE (M.), 1955 : Michel Antoine, « Le discours de la Flagellation (3 mars 1766) », Recueil de travaux offerts à M. Clovis Brunel, Paris, Société de l’École des Chartes, Mémoires et documents publiés par la Société de l’école des Chartes, 1955, 12, t. I, p. 33-37 .

ANTOINE (M.), 1971 : Michel Antoine, « Les remontrances des cours supérieures au XVIIIe siècle : essai de problématique et d’inventaire », dans Comité des travaux historiques et scientifiques. Bulletin de la section d’histoire moderne et contemporaine, fasc. 8, 1971, p. 7-81.

ANTOINE (M.), 1993 : Michel Antoine, « Les remontrances des cours souveraines sous le règne de Louis XIV (1673-1715) » dans Bibliothèque de l’École des chartes, t. 151, 1993, p. 87-122.

BARBICHE (B.), 2003 : Bernard Barbiche,  » Le lit de justice du 21 mai 1597 « , Etudes sur l’Ancienne France offertes en hommage à Michel Antoine, Ecole des Chartes, Paris, 2003, p. 15-24.

BIDOUZE (F.), 2011 : Frédéric Bidouze, « Introduction de :  » Parlements et parlementaires en France au XVIIIe siècle », « Quelle culture politique en héritage », dans Parlement(s). Revue d’Histoire politique, n° 15 – 2011/1 : « Parlements et parlementaires en France au XVIIIe siècle », L’Harmattan, 192 p, p. .

BIDOUZE (F.), 2011 : Frédéric Bidouze, « Pour une autre histoire des parlements au XVIIIe siècle : discours et représentations, une culture française du politique », dans Parlement(s). Revue d’Histoire politique, n° 15 – 2011/1 : « Parlements et parlementaires en France au XVIIIe siècle », L’Harmattan, 192 p., p.

BOURGEON (J.-L.), 1990 : Jean-Louis Bourgeon, « La fronde parlementaire à la veille de la Saint-Barthélemy », dans Bibliothèque de l’École des chartes, t. 148, 1990, p. 17-89.

CAMPBELL (P.), 1990: Peter R. Campbell, « Aux origines d’une forme de lutte politique : avocats, magistrats et évêques : les crises parlementaires et les jansénistes, 1727-1740 », dans Jansénisme et Révolution, éd. Catherine Maire, n° spécial des Chroniques de Port-Royal, Paris: Vrin, 1990, pp. 147-161.

CAMPBELL (P.), 1996 : Peter R. Campbell, The conduct of Politics in France in The time of the Cardinal de Fleury, 1720-1745, thèse dactyl., Londres, 1985, part. IV, p. 293-396 (je remercie vivement l’auteur de m’avoir communiqué ce texte), repris in : Power and Politics in Old Regime France. 1720-1745, London and New York, 1996. (N.B. Dans une perspective plus générale sur les modes de gouvernement de la France sous Louis XV et le ministère du cardinal de Fleury, ce livre place en évidence l’importance des relations entre le Parlement et la Monarchie auxquelles l’auteur consacre une part essentielle de ses recherches. Cf. le commentaire ci-dessous).

CHAMBERLAND (A.), 1903-1904 : Albert Chamberland, « Le conflit de 1597 entre Henri IV et le Parlement », dans Travaux de l’Académie nationale de Reims, t. 115 (1903-1904), p. 159-220.

CUBELLS (M.), 1957 : Monique Cubells,  » Le parlement de Paris pendant la Fronde « , dans XVIIe siècle, juillet 1957, n° 35, p. 171-201.

DAUBRESSE (S.), 1995 : Sylvie Daubresse, « Les rapports entre le Parlement de Paris et la monarchie (1563-1574) », dans Positions des thèses (…) des élèves de l’École des chartes de la promotion 1995, p. 59-66.

DAUBRESSE, (S.) 1995 : Sylvie Daubresse, « Un discours de Christophe de Thou, premier président du Parlement de Paris (11 mai 1565), dans Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, t. 153, 1995/2, p. 373-389.

DAUBRESSE (S.), 1998 : Sylvie Daubresse, « Christophe de Thou et Charles IX : recherches sur les rapports entre le Parlement de Paris et le Prince (1560-1574) », dans L’Etat comme fonctionnement socio-symbolique, sous la dir. de Denis Crouzet, numéro spécial d’Histoire, Economie & Société, t. 17, n° 3, juillet-sept. 1998, p. 389-422.

DAUBRESSE (S.), ? : Sylvie Daubresse, « Charles IX et le Parlement de Paris : à propos de cinq discours du pouvoir », dans Revue historique, 297/2, p. 435-455.

DAUBRESSE (S.), ? : Sylvie Daubresse, »Le Parlement de Paris et l’édit du 17 janvier 1562″, dans Revue historique, 299/2, p. 515-547.

DAUBRESSE (S.), 2001 : Sylvie Daubresse, « Henri III au Parlement de Paris. Contribution à l’histoire des lits de justice », Bibliothèque de l’Ecole des Chartes, t. 159 (2001), p. 579-607.

DAUBRESSE (S.), 2004 : Sylvie Daubresse, « L’obéissance du Parlement de Paris : entre raison et nécessité », Nouvelle Revue du Seizième Siècle, 2004, n° 22/1, p. 89-110.

DAUBRESSE (S.), 2005 : Sylvie Daubresse, Le Parlement de Paris ou la voix de la raison (1559-1589), Genève, Droz, 2005. (Publication de thèse).

DAUBRESSE (S.), 2006 : Sylvie Daubresse, »Le Parlement de Paris et le roi au XVIe siècle : intérêt génral ou nécessité publique? », dans Histoire de l’intérêt général. Actes de la journée d’étude du 8 novembre 2005, dans Histoire et archives, n° 19, janvier-juin 2006, p. 113-129.

DAUBRESSE (S.), 2007 : Sylvie Daubresse (en collaboration avec Monique Morgat-Bonnet et Isabelle Storez-Brancourt), Le Parlement en exil ou Histoire politique et judiciaire des translations du Parlement de Paris (XVe-XVIIIe siècle). Postface de Françoise Hildesheimer, Paris, Librairie Champion, 2007, 841 p., « De Paris à Tours », p. 301-536.

DAUBRESSE (S.), 2007 : Sylvie Daubresse, « Les parlementaires parisiens à Tours face à la rébellion (fin 1590-début 1591) », dans Homme de loi et politique (XVIe-XVIIIe siècles), sous la direction de Hugues Daussy et Frédérique Pithou, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007, p. 53-73.

DAUBRESSE (S.), 2012 : Actes du Parlement de Paris et documents du temps de la Ligue (1588-1594). Le recueil de Pierre Pithou. Edité par Sylvie Daubresse. Avec la collaboration de Bertrand Haan. Paris : Editions Honoré Champion, coll. « Pages d’archives », 2012, n° 20, 1 vol., 688 pp.                          ISBN 978-2-7453-2349-1.

DECROIX (A.), 2011 : Arnaud Decroix, « Les Parlements, la réforme fiscale et l’opinion publique dans les dernières décennies de l’Ancien Régime », dans Parlement(s). Revue d’Histoire politique, n° 15 – 2011/1 : « Parlements et parlementaires en France au XVIIIe siècle », L’Harmattan, 192 p., p.

DE WAELE (M.), 2000 A : Michel De Waele, Les relations entre le Parlement de Paris et Henri IV, Paris, éd. Publisud, 2000, 456 p. (Inovateur dans ce secteur).

DE WAELE (M.), 2000 B : Michel De Waele,  « Le devoir d’opposition du Parlement de Paris face à Henri IV. Sources et historiographie », dans Histoire et archives, n°7, 1er semestre 2000, p. 31-47.

DESCIMON (R.) et BARNAVI (É.), 1985 : Robert Descimon et Élie Barnavi, La Sainte Ligue, le juge et la potence : l’assassinat du président Brisson. 15 novembre 1591, Paris, Hachette, 1985, 331 p.

DESJARDINS (A.), 1877 : A. Desjardin, Henri IV et les parlements, Paris, 1877.

DOUCET (R.), 1921 : Roger Doucet, Etude sur le gouvernement de François Ier dans ses rapports avec le Parlement de Paris (1515-1525), Paris, 1921, 379 p.

EGRET (J.), 1964 : Jean Egret, « Note d’orientation de recherches sur les Cours souveraines, particulièrement au XVIIIe siècle », Comité des travaux historiques et scientifiques. Bulletin de la section d’histoire moderne et contemporaine, 5 (1964), p. 45-53.

EGRET (J.), 1970 : Jean Egret, Louis XV et l’opposition parlementaire, Paris, A. Colin, 1970, 246 p. (Considéré comme

FAMIGLIETTI (R.), 1994 : Elizabeth A. R. Brown and Richard C. Famiglietti, The Lit de Justice. Semantics, Ceremonial, and the Parlement of Paris. 1300-1600, Sigmaringen, 1994, 163 p.

FÉLIX (J.), 1999 : Joël Félix, Finances et politique au siècle des Lumières. Le ministère L’Averdy, Paris: Comité pour l’Histoire économique et Financière de la France, 1999, 559 pp. (Un ouvrage dont le titre ne doit pas effaroucher : au-delà des questions financières qui y sont traitées avec une clarté rarement rencontrée, c’est le Parlement qui est bien  au cœur de cet ouvrage. A l’époque de sa publication, j’avais été frappée par les coïncidences entre la pensée de L’Averdy et celle de d’Aguesseau, même s’il y a entre ces personnages presque une génération d’écart).

FÉLIX (J.), 2011 : Joël Félix, « Comprendre l’opposition parlementaire. Le Parlement de Paris face aux réformes de Silhouette (1759), dans Parlement(s). Revue d’Histoire politique, n° 15 – 2011/1 : « Parlements et parlementaires en France au XVIIIe siècle », L’Harmattan, 192 p., p.

FLAMMERMONT (J.), 1885 : Jules Flammermont, Le chancelier Maupeou et les Parlements, Paris, 1885, XXI-647 p.

GLASSON (E.), 1901 : Esnest Glasson, Le Parlement de Paris. Son rôle politique depuis le règne de Charles VII, Librairie Hachette, 1901, in 8°, 2 vol. de 469 et 516 p.

HAMSCHER (A.), 1978 : Albert N. Hamscher, The Parlement of Paris after the Fronde. 1653-1673, Londres, Feffer and Somins (Univ. of Pittburgh Press), 1978, 270 p. (N.B. Fait partie des ces ouvrages de l’école anglo-saxonne dont la lecture est indispensable par le caractère astucieux des analyses et des perspectives).

HAMSCHER (A.), 1987: Albert N. Hamscher, The Conseil Privé and the Parlements in the Age of Louis XIV. A Study in French Absolutism, Philadelphie, The American Philosophical Society, 1987, VIII-162 p.

HANLEY (S.), 1983 et 1991 : Sarah Hanley, The Lit de justice of the Kings of France. Constitutional Ideology in Legend, Ritual and Discourse, Princeton University Press, 1983, 388 pp., trad. en fr. : Le Lit de justice des rois de France. L’idéologie constitutionnelle dans la légende, le rituel et le discours, Paris, Aubier, 1991.

HAROUEL (J.-L.), 1987 : Jean-Louis Harouel, « Le Roi et les Parlements », Le miracle capétien, sous la dir. de Stéphane Rials, Paris, 1987.

HOLT (M.), 1988 : Mack P. Holt,  » The King in Parliament. The problem of the Lit de justice in Seventeenth-Century France « , The Historical Journal, n° 31, 1988, p. 507-523.

HURT (J. J.), 2002 : John J. Hurt, Louis XIV and the Parlements. The Assertion of Royal Authority, Manchester-New-York, 2002.

JANCZUKIEWICZ (J.), 1992 : Jérôme Janczukiewicz, Les relations entre le Parlement de Paris et le Conseil du roi de la mort de Louis XIII au second retour de Mazarin (1643-1653) thèse, Université de Paris IV, 1992.

KADLEC (L.), 2005 : Lauriane Kadlec, Quand le parlement de Paris s’oppose à l’autorité royale. L’affaire de la chambre de justice de l’Arsenal (14 juin 1631-mars 1632), Paris : Librairie Champion, 2007, 162 p. (N.B. Un travail de jeunesse dont la valeur n’a pas attendu le nombre des années. Novateur sur une crise peu connue).

KNECHT (R. J.), 1993: Robert J. Knecht, « Francis Ier and the Lit de justice. A legend defended », dans French History, t. 7, 1993, p. 53-83.

LEBIGRE (A.), 1976 : Arlette Lebigre, Grands Jours d’Auvergne : désordres et répression au XVIIe siècle, Paris, Hachette, 1976, 198 p. (N.B. Comme beaucoup d’ouvrages de l’auteur, une vulgarisation parfaitement scientifique de lecture agréable et utile).

LEMAîTRE (A. J.), 2011 : Alain J. Lemaître, « La Chalotais et l’état. Questions sur le despotisme/l’absolutisme éclairé », dans Parlement(s). Revue d’Histoire politique, n° 15 – 2011/1, « Parlements et parlementaires en France au XVIIIe siècle, L’Harmattan, 192 p., p.

MALLET (E.), 1926 : Ernest Mallet, L’installation du Parlement à Pontoise en 1753, extrait des Mémoires de la Société historique et archéologique de Pontoise, Pontoise, 1926, 22 p.

MANSERGH (M.), : Martin Mansergh, « The Revolution of 1771, or the Exile of the Parlement of Paris », D. Phil. diss (thèse d’Etat), Oxford University, 1973 (selon David Bell, l’auteur interprète le fameux « coup d’Etat » de Maupeou comme une revanche de l’Epée sur la Robe).

MOOTE (A. L.), 1962 : Alanson Lloyd Moote, « The parliamentary Fronde and seventeenth-century Robe Solidarity », French historical Studies, vol. II, n° 3, 1962, p. 330-355.

MOOTE (A. L.), 1971 : Alanson Lloyd Moote, The Revolt of the Judges. The Parlement of Paris and the Fronde. 1643-1652, Princeton, Princeton University Press, 1971. (N.B. Fait partie des ces ouvrages de l’école anglo-saxonne dont la lecture est indispensable par le caractère astucieux des analyses et des perspectives).

PANG (A. G.), 2003 : Amy Pang Guanqun, « Les conflits entre le Parlement de Paris et la Monarchie française au XVIIIe siècle », Les Études de Civilisation occidentale, tome 1, The Commercial Press.

RANUM (O.), 2001 : Orest Ranum,  » Le parlement de Pontoise : la question de la robe rouge « , Actes du 33e congrès annuel de la North American Society for Seventeenth-Century French Literature, Arizona State University Tempe, May 2001 (tome 2), édités par David Westel et Frédéric Canovas avec la collaboration de Christine Probes et de Buford Norman. (N.B. premier article spécialisé dans l’étude du parlement de Pontoise en 1652, à mettre en relation avec l’ouvrage remarquable écrit par l’auteur sur La Fronde, traduit en français, et dont la bibliographie critique est l’une des plus remarquables dans ce genre).

ROGISTER (J.), 1977: John M. G. Rogister, « The State of the Research on French Parlements in the XVIIIth Century », dans Anciens pays et assemblées d’états, t. 70, 1977, p. 461-472.

ROGISTER (J.), 1986: John M. G. Rogister, « Parlementaires, Sovereignty and Legal Opposition in France under Louis XV« , Parliaments, Estates and Representation, 6, éd. by J. Rogister, 1986, p. 25-32.

ROGISTER (J.), 1995: John M. G. Rogister, Louis XV and the Parlement of Paris. 1737-1755, Cambridge University Press, Cambridge, illustrations, appendices, notes et index, 1995, XXV+288 p. (N.B. Fait partie des ces ouvrages de l’école anglo-saxonne dont la lecture est indispensable par le caractère astucieux des analyses et des perspectives).

ROGISTER (J.), 2011 : John M. G. Rogister, « La résonance des parlements de l’Ancien Régime au XIXe siècle », dans Parlement(s). Revue d’Histoire politique, n° 15 – 2011/1, « Parlements et parlementaires en France au XVIIIe siècle, L’Harmattan, 192 p., p.

SAINT-BONNET (F.), 2011 : François Saint-Bonnet, « Le « constitutionnalisme » des parlementaires et la justice politique. Les équivoques des « lits de justice » du XVIIIe siècle », dans Parlement(s). Revue d’Histoire politique, n° 15 – 2011/1, « Parlements et parlementaires en France au XVIIIe siècle, L’Harmattan, 192 p., p.

SHENNAN (J. H.), 1965 : John H. Shennan, « The Political Role of the Parlement of Paris. 1715-1723″, The Historical Journal, vol. 8, n° 2 (1965), p. 179-200.

SHENNAN (J. H.), 1966 : John H. Shennan, « The Political Role of the Parlement of Paris under Cardinal Fleury », The English Historical Review, vol. 81, n° 320 (1966), p. 520-542.

STOCKER (C. W.), 1973 : Christopher W. Stocker, « The Politics of the Parlement of Paris in 1525 », French Historical Studies, vol. 8, n° 2 (1973), p. 191-212.

STONE (B. D.), 1986 : Bailey D. Stone, The French Parlements and the Crisis of the Old Regime, The University of North Carolina Press, 1986.

STOREZ-BRANCOURT (I.), 2002 : Isabelle Storez-Brancourt, « L’activité judiciaire du Parlement à Pontoise en 1652 et 1720 » dans Histoire et Archives, n° 12, juillet-décembre 2002, p. 193-209.

STOREZ-BRANCOURT (I.), 2007 : Isabelle Storez-Brancourt (en collaboration avec Sylvie Daubresse et Monique Morgat-Bonnet), Le Parlement en exil ou Histoire politique et judiciaire des translations du Parlement de Paris (XVe-XVIIIe siècle). Postface de Françoise Hildesheimer, Paris, Librairie Champion, 2007, 841 p.

STOREZ-BRANCOURT (I.), 2011 : Isabelle Storez-Brancourt, « C’est légal parce que je le veux loi et constitution dans le face à face du roi et du Parlement à la fin de l’Ancien Régime », dans Parlement(s). Revue d’Histoire politique, n° 15 – 2011/1, « Parlements et parlementaires en France au XVIIIe siècle, L’Harmattan, 192 p., p.

SWANN (J.), 1992 : Julian Swann, « Parlement, Politics ant the parti janséniste: the Grand Conseil affair. 1755-1756, French History, n° 4 (1992), p. 435-461.

SWANN (J.), 1994 : Julian Swann, « Parlements and the political Crisis in France under Louis XV: the Besançon affair. 1757-61« , The Historical Journal, n° 4 (1994), p. 803-828.

SWANN (J.), 1995 : Julian Swann, Politics and the Parlement of Paris under Louis XV. 1754-1774, Cambridge, notes, bibliographie et index, 1995, V+390 p. (N.B. Fait partie des ces ouvrages de l’école anglo-saxonne dont la lecture est indispensable par le caractère astucieux des analyses et des perspectives).

SWANN (J.), 1997 : Julian Swann, « Le Parlement de Paris et la réforme financière au XVIIIe siècle. 1749-1789″, extrait de L’administration des finances sous l’Ancien Régime, Comité pour l’histoire économique et financière, 1997, p. 325-346.

SWANN (J.), 2011 : Julian Swann, « Un monarque qui veut « régner par les lois » : le Parlement de Paris et le roi dans la France de Louis XV », dans Parlement(s). Revue d’Histoire politique, n° 15 – 2011/1, « Parlements et parlementaires en France au XVIIIe siècle, L’Harmattan, 192 p., p.

VI – Magistrature et sociologie du Parlement, études biographiques ou prosopographiques

BLUCHE (F.), 1956 : François Bluche, L’origine des magistrats du Parlement de Paris au XVIIIe siècle (Mémoires de la fédération des sociétés historiques et archéologiques de Paris et de l’Ile-de-France), Paris, 1956.

BLUCHE (F.), 1960 : François Bluche, Les magistrats du Parlement de Paris au XVIIIe siècle, thèse, Besançon, 1960. (N.B. L’une des grandes thèses prosopographiques qui ont fleuri dans les années 1960).

BROWN (E.) ( ?). Elizabeth A. R. Brown, « Jean Du Tillet and his Recueils for the Kings of France ».

BROWN (E.), 1993 : Elizabeth A. R. Brown, « Jean du Tillet and the French Wars of Religion : Five Treatises, 1563-1568 », Medieval and Renaissance Texts and Studies, 108, Binghamton, 1993.

BROWN (E.), 1995 : Elizabeth A. R. Brown, « Le greffe civil du Parlement de Paris au XVIe siècle : Jean Du Tillet et les registres des plaidoiries », B.E.C., 1995, vol. 153, n°2 ;

BROWN (E.), 1997 A : Elizabeth A. R. Brown, « Jean du Tillet et les archives de France », Histoire et archives, n° 2, 1997, p. 29-63 ;

BROWN (E.), 1997 B : Elizabeth A. R. Brown et Myra Dickman Orth, « Jean du Tillet et les illustrations du grand Recueil des Roys », revue de l’Art, 115, 1997, p. 8-24.

CORNETTE (J.), 1998 : Joël Cornette, La mélancolie du pouvoir. Omer Talon et le procès de la raison d’État, Paris, Fayard, 1998.

CUMMINGS (M. L), 1974: M. L. Cummings, The Long Robe and the Sceptre. A Quantative Study of the Parlement of Paris and the French Monarchy in the Earley Seventeenth Century, thèse, Université du Colorado, 1974.

CUMMINGS (M. L), 1980: M. L. Cummings, « The Social Impact of the Paulette. The Case of the Parlement of Paris », dans Canadian Journal of History/Annales canadiennes d’histoire, vol. 15, n° 3, 1980, p. 329-354.

DE WAELE (M.), 1998 : Michel De Waele, « De Paris à Tours : la crise d’identité des magistrats parisiens de 1589 à 1594″, Revue historique, 1998, CCXCIX/3, p. 549 à 577. (N.B. l’auteur ouvrait à cette date un champ d’investigation très nouveau, aujourd’hui largement labouré par Sylvie Daubresse, entre autres. Son point de vue était plus « parisien » que « tourangeau ».)

DESCIMON (R.), 1990 : Robert Descimon, « Modernité et archaïsme de l’État monarchique : le Parlement de Paris saisi par la vénalité (XVIe siècle) », dans Genèse de l’État moderne. Bilans et perspectives, Paris, 1990, p. 147-161.

DESCIMON (R.), 1993 : Robert Descimon, Présentation de Michel de L’Hospital, Discours pour la majorité de Charles IX et trois autres discours, Imprimerie nationale, 1993, p. 7-39. (N.B. Une introduction à lire absolument comme est nécessaire et éclairante la relecture de ces textes dans leur intégralité. Très utilisés, les « grands mots » du chancelier de L’Hospital ont, dans leur contexte, une signification que la magistrature du XVIIIe siècle ou ses défenseurs n’ont pas toujours respectée dans leur pureté originelle, ouvrant ainsi des « traditions » historiographiques qui méritent toujours attention et précautions.)

DIEFENDORF (B.), 1983: Barbara Diefendorf, Paris City Councillors in the Sixteenth Century, Princeton, 1983.

FÉLIX (J.), 1990 : Joël Félix, Les Magistrats du Parlement de Paris (1771-1790) : dictionnaire biographique et généalogique, Paris, Sedopols, 1990, 240 p. (N.B. comme suite à l’ouvrage de François Bluche. Un indispensable instrument de travail).

FEUTRY (D.), 2010: David Feutry, « Le parquet du parlement de Paris à la fin du règne de Louis XIV: une cohésion familiale et doctrinaire à l’épreuve des choix du roi », dans Les Parlements de Louis XIV. Opposition, coopération, autonomisation ?, Gauthier Aubert et Olivier Chaline (dir.), Presses Universitaires de Rennes, 2010, pp. 33-47. (N.B. Typique d’un excellent chartiste. Des tableaux généalogiques très utiles).

FIGEAC (M.), 2010 : Michel Figeac, « ‘Le Roi est mort ! Vive les Parlements !’ ou la justice du Roi-Soleil revisitée par le chancelier d’Aguesseau », dans Les Parlements de Louis XIV. Opposition, coopération, autonomisation ?, Gauthier Aubert et Olivier Chaline (dir.), Presses Universitaires de Rennes, 2010, pp. 19-32. (N.B. une « revisite », en fait, de la bibliographie de d’Aguesseau qui, bien qu’annonçant un point de vue très personnel, n’est exempt ni d’erreurs ni de jugements aventurés).

GRELLET-DUMAZEAU (A.), 1892 : A Grellet-Dumazeau, Les exilés de Bourges. 1753-1754. D’après des documents inédits et le journal anecdotique du président de Ménières, Paris, Plon, 1892, 422 p. (N.B. une lecture très personnelle d’un manuscrit intéressant et encore inédit des Archives nationales; un ouvrage au point de vue trop partial qui date beaucoup).

HILDESHEIMER (F.), 2003 : Françoise Hildesheimer, « Richelieu et Séguier ou l’invention d’une créature », Études sur l’ancienne France offertes en hommage à Michel Antoine, textes réunis par Bernard Barbiche et Yves-Marie Bercé, École des chartes, Paris, 2003, p. 209-226.

LEMAÎTRE (A.), 2010 : Alain Lemaître (dir.),  Le monde parlementaire au XVIIIe siècle. L’invention d’un discours politique, Presses universitaires de Rennes, Rennes, 2010.

NEVEU (B.), 1965-1966 : Bruno Neveu, « Un parlementaire parisien érudit et janséniste : Jean Le Nain (1609-1698) », Mémoires des Sociétés historiques et archéologiques de Paris et Ile-de-France, t. 16-17, 1965-1966, 40 p.

RICHET (D.), 1991 : Denis Richet, « Une famille de robe : les Séguier avant le chancelier », dans De la Réforme à la Révolution. Études sur la France moderne, Paris, Aubier, 1991.

STOCKER (C. W.), 1978 : Christopher W. Stocker, « Private and Public Enterprise in the Administration of a Renaissance Monarchy : The First Sales of office in the Parlement of Paris, 1512-1534 », Sixteenth Century Journal, 9, 1978, p. 4-29.

STONE (B. D.), 1975 : Bailey D. Stone, « Robe against Sword : The Parlement of Paris and the French Aristocracy. 1774-1789 », French Historical Studies, vol. 9, n° 2 (1975), p. 278-303.

STONE (B. D.), 1975 : Bailey D. Stone, « The Old Regime in Decay : Judicial Reforme and the Senior Parlementaires at Paris. 1783-1784 », Studies in Burke and His Time, 16 (Spring 1975), p. 245-259.

STOREZ (I.), 1996 : Isabelle Storez, Le chancelier Henri François d’Aguesseau. Monarchiste et libéral, Paris, Publisud, 1996.

STOREZ-BRANCOURT (I.), 2000 : Isabelle Storez-Brancourt,  » Dans l’ombre de Messieurs les gens du Roi : le monde des substituts « , participation à l’ouvrage collectif dirigé et mis en œuvre par J.-M. Carbasse, Histoire du parquet, publication du G.I.P., PUF., mai 2000, p. 157 à 204.

SWANN (J.), 2001 : Julian Swann, « Robe, sword and aristocratic reaction revisited: the French nobility and political Crisis. 1748-1789« , dans R.G. Asch (dir.), Der europaïsche adel im ancien regime, Von der Krise der standischen monarchien bis zur revolution. 1600-1789, Cologne, 2001, p. 151-178.

VERNES (S.), 1951 : Suzanne Vernes, « Un frondeur : le président Viole », Revue d’histoire diplomatique, n° 65, 1951, p. 16-38.

VII – Idéologie parlementaire ; doctrines politiques

Parlement(s). Revue d’Histoire politique, n° 15 – 2011/1 : « Parlements et parlementaires en France au XVIIIe siècle », L’Harmattan, 192 p.

BASSIEUX, 1906: Lieutenant Bassieux, « Théorie des libertés gallicanes du parlement de Paris au XVIIIe siècle », dans Nouvelle Revue historique de droit français et étranger, 1906.

BELL (D. A.), 1994 : David A. Bell, Lawyers and Citizens, The Making of a Political Elite in Old Regime France, Oxford, 1994.

BICKART (R.), 1932 : Roger Bickart, Les Parlementaires et la notion de souveraineté nationale au XVIIIe siècle, Paris, Alcan, 1932.

BRANCOURT (J.-P.), 1975 : Jean-Pierre Brancourt, « Une œuvre de subversion au XVIIIe siècle. Maultrot ». Actes Augustin Cochin, t.1, 1975, p. 25 à 66. A mettre en parallèle avec l’article de Yann Fauchois, infra.

COCATRE-ZILGIEN (A.), 1963 : André Cocatre-Zilgien, « Les doctrines politiques des milieux parlementaires dans la seconde moitié du 18e siècle ou les avocats dans la bataille idéologique prérévolutionnaire », Annales de la Faculté de Droit et des Sciences économiques de Lille, 1963, p. 29-154.

DESCIMON (R.), 2009 : Robert Dsecimon, « Jacques Auguste de Thou (1553-1617) : une rupture intellectuelle, politique et sociale », dans Revue de l’histoire des religions, tome 226, 2009/3, p. 485-495 (La culture gallicane).

DI DONATO (F.), 1997 : Francesco Di Donato, « Constitutionnalisme et idéologie de robe. L’évolution de la théorie juridico-politique de Murard et Le Paige à Chanlaire et Mably, Annales E. S. C., 1997, a. 52, n°4, p. 821-852.

DI DONATO (F.), 2001 : Francesco Di Donato,  » La puissance cachée de la robe. L’idéologie du jurisconsulte moderne et le problème du rapport entre pouvoir judiciaire et pouvoir politique « , L’office du juge : part de souveraineté ou puissance nulle ?, dir. Olivier Cayla et Marie-France Renoux-Zagamé, Paris, 2001, p. 89-116.

DI DONATO (F.), 2003 : Francesco Di Donato,  » Le concept de  » représentation  » dans la doctrine juridico-politique de Louis-Adrien Le Paige « , Le concept de représentation dans la pensée politique, Actes du XVe colloque de l’AFHIP (2-3 mai 2002), Aix-en-Provence, 2003, p. 53-73.

DI DONATO (F.), 2003 : Francesco Di Donato,: L’ideologia dei robins nella Francia dei Lumi. Costituzionalismo e assolutismo nell’esperienza politico-istituzionale della magistratura di antico regime (1715-1788), vol. I, Roma-Napoli, 2003, 888 pp.

FARGE (J. K.), 1992 : James K. Farge, Le parti conservateur au XVIe siècle. Université et Parlement de Paris à l’époque de la Renaissance et de la Réforme, Paris, Collège de France, 1992.

FAUCHOIS (Y.), 1987 : Yann Fauchois, « Jansénisme et politique au XVIIIe siècle: légitimation de l’Etat et délégitimation de la monarchie chez G.N. Maultrot », dans Revue d’histoire moderne et contemporaine, 1987, juillet-septembre, vol. 34/3, pp. 473-491 (notes) (accès PDF sur JSTOR et INIST (Refdoc.fr).

HERVOUËT (B.), 2009 : Blandine Hervouët, Jacob-Nicolas Moreau. Le dernier des légistes. Une défense de la constitution monarchique au siècle des Lumières, Préface de Jean-Marie Carbasse et Guillaume Leyte, Prix de thèse de l’Université de Paris II (Panthéon-Assas), Paris: LGDJ-Lextenson éditions, juin 2009, 592 p.

[Cet ouvrage est la publication de la thèse de doctorat de Blandine Hervouët. Le sujet est important. Moreau est considéré comme représentant – du côté de roi – la dernière expression raisonnée du système monarchique d’Ancien Régime. Le mot important ici, est justement celui de « constitution ». ]

KRYNEN (J.), 1996 : Jacques Krynen, « À propos des Treze livres des parlemens de France », dans Les Parlements de Province. Pouvoirs, justice et société du XVe au XVIIIe siècle, J. Poumarède et J. Thomas (dir.), Toulouse, 1996, p. 691-705.

KRYNEN (J.), 2000 : Jacques Krynen, « Qu’est-ce qu’un Parlement qui représente le roi ? dans Excerptiones iuris. Studies un Honor fo André Gouron, Edited by Bernard Durand and Laurent Mayali, Studies in Comparative Legal History, Berkeley, 2000, p. 353-366.

KRYNEN (J.), 2001 : Jacques Krynen, « Une assimilation fondamentale : le Parlement « Sénat de France », dans A Ennio Cortese. Scritti promossi da Domenico Maffei e raccolti a cura di Italo Birocchi, Mario Caravale, Emanuele Conte, Ugo Petronio, Roma, 2001, t. II, p. 208-223.

KRYNEN (J.), 2002 : Jacques Krynen, « De la représentation à la dépossession du roi. Les parlementaires « prêtres de la justice », Mélanges de l’École française de Rome, Moyen Âge, t. 114, n°1, 2002, p. 95-119.

KRYNEN (J.), 2009 : Jacques Krynen, L’Etat de justice. France, XIIIe-XXe siècle. Vol. I : L’idéologie de la magistrature ancienne, Paris: Gallimard, « nrf », 2009, 326 p.

LANGE (T.), 2009 : Tyler Lange, « Gallicanisme et réforme : le constitutionnalisme de Cosme Guymier (1486) », dans Revue de l’histoire des religions, tome 226, 2009/3, p. 293-313.

LIGOU (D.), 1986 : « Le Président Nicolas Jannon : les deux éditions du Développement et une vision contre-révolutionnaire et « parlementaire » de la constitution traditionnelle de la France », Parliaments, Estates and Representation, 6, éd. by J. Rogister, 1986, p. 43-57.

MARKOVITS (F.) 2008 : Francine Markovits, Montesquieu. Le droit et l’Histoire, coll. « Bibliothèque des Philosophes », Paris: Vrin, 2008, 232 pp.

OLIVIER-MARTIN (F.), 1949-1950 : François Olivier-Martin, L’absolutisme français. Les parlements contre l’absolutisme traditionnel au XVIIIe siècle, cours de droit, 1949-1950, réed. Paris, Loysel, 1988.

PARSONS (J.), 1997 : Jotham Parsons, Church and Magistrate in Early Modern France: Politics, Ideology and the Gallican Liberties, 1550-1615, Thèse, The Johns Hopkins University, 1997.

STONE (B. D.), 1977 : Bailey D. Stone, « Conservatism and Radicalism in Paris Parlement. 1774-1789 », The Journal of Modern History, vol. 49, n° 3 (1977), D1307-D1327.

VERGNE (A.), 2006 : Arnaud Vergne, La notion de constitution d’après les cours et assemblées à la fin de l’Ancien Régime (1750-1789), coll. »Romanité et modernité du droit », Paris : De Boccard, 2006, 653 pp.

VIII – Justice criminelle et civile, jurisprudence du parlement de Paris, législation

ABBIATECI (A.), 1971 : A. Abbiateci, « Les incendiaires devant le Parlement de Paris : essai de typologie criminelle (XVIIIe siècle) », dans Crimes et criminalité en France sous l’Ancien Régime, 17e-18e siècles. Cahier des Annales, n° 33, 1971, p. 13-32.

ANDREWS (R. M.), 1994 : Richard Mowery Andrews, Law, Magistracy, and Crime in Old Regime Paris, 1735-1789, Cambridge University Press, 1994.

ARMSTRONG (M.), 2002 : Megan Armstrong, « Spiritual Reform, Mendicant Autonomy, and State Formation : French Franciscan Disputes before the Parlement of Paris, 1500-1600 », dans French Historical Studies, 55/2, 2002, p. 505-530.

AUBERT (F.), 1893 : Félix Aubert, « Le parlement et les prisonniers », Bulletin de la société d’histoire de Paris et de l’Ile-de-France, 1893, t.20, p. 101-114.

BASTIEN (P.), 2005 : Pascal Bastien, « Héros de la grève : les derniers instants des condamnés à mort dans le Paris du XVIIIe siècle », dans Histoire et archives, n° 18, juillet-décembre 2005, p. 103-118.

BERCE (Y.-M.) et SOMAN (A.), 1993 : Yves-Maris Bercé et Alfred Soman, « La justice royale et le Parlement de Paris (XIVe-XVIIe) », dans Bibliothèque de l’École des Chartes, t. 153, 1993, p. 257.

BILLACOIS (F.), 1971 : François Billacois, « Le Parlement et les duels au XVIIe siècle », dans Crimes et criminalité en France sous l’Ancien Régime, 17e-18e siècles. Cahier des Annales, n° 33, 1971, p. 33-47.

BILLACOIS (F.), 1986 : François Billacois, Le duel dans la société française des XVIe-XVIIe siècles : essai de psychologie historique, Paris, EHESS, collection « Civilisation et sociétés », 1986, 539 p.

BONGERT (Y.), 1971 : Yvonne Bongert, « Délinquance juvénile et responsabilité pénale du mineur au XVIIIe siècle », dans Crimes et criminalité en France sous l’Ancien Régime, 17e-18e siècles. Cahier des Annales, n° 33, 1971, p. 49-90.

DALSORG (E.), 2008 : Emeline Dalsorg, Rendre la justice au Parlement de Paris sous la Ligue (1589-1594), thèse de l’Ecole nationale des chartes, dactylographiée, 2008.

DAUBRESSE (S.), 2010 : Sylvie Daubresse, « The Parlement of Paris and the Ordinances of Blois (1579) », dans French History, vol. 23, n° 4, 2009, p. 446-466.

DAVIS (N. Z.), 1988 : Nathalie Zemon Davis, Pour sauver sa vie. Les récits de pardon au XVIe siècle, Paris, Seuil, 1988.

FARGE (A.), 1974 : Arlette Farge, Délinquance et criminalité : le vol d’aliments à Paris au XVIIIe siècle, Paris, 1974, 256 p.

FOVIAUX (J.), 1970 : Jacques Foviaux, La rémission des peines et des condamnations. Droit monarchique et droit moderne, Paris, PUF, 1970.

GARNOT (B.), 1996 : sous la dir. de Benoît Garnot, L’infrajudiciaire du Moyen Age à l’époque contemporaine, Dijon, 1996.

GARNOT (B.), 1998 : Benoît Garnot, « L’évolution récente de l’histoire de la criminalité en France à l’époque moderne, dans Histoire de la Justice, n° 11, 1998, p. 225-243.

GARNOT (B.), ? : Benoît Garnot, « Une illusion historiographique : justice et criminalité au XVIIIe siècle», dans Revue historique, CCLXXXI/2, p. 361-379.

GUÉRIN (P.), 1914 : Paul Guérin, Délibérations politiques du Parlement et arrêts criminels au milieu de la première guerre de religion (1562). Extrait des Mémoires de la société de l’histoire de Paris et de l’Île-de-France, t. XL, Paris, 1914.

LACHÈVRE (F.), 1909 : Frédéric Lachèvre, Le libertinage devant le Parlement de Paris. Le procès du poète Théophile de Viau (11 juillet 1623-1er septembre 1625). Publication intégrale des pièces inédites des Archives nationales, Paris, Champion, 1909.

MANDROU (R.), 1968 : Robert Mandrou, Magistrats et sorciers en France au XVIIe siècle. Une analyse de psychologie historique, Paris, Plon, 1968, 586 p.

MARCHETTI (St.), 1980 : Stéphane Marchetti, Les révoltes contre l’autorité au XVIIIe siècle : rébellions à justice et émotions populaires d’après la jurisprudence du Parlement de Paris, thèse de droit, 1980.

MAZA (S.), 1997 : Sarah Maza, Vies privées, affaires publiques. Les causes célèbres de la France prérévolutionnaire, Paris, Fayard, 1997.

NOLDE (D.), 1996 : Dorothea Nolde, « Le meurtre du conjoint devant le Parlement de Paris (fin XVIe-début XVIIe siècle) : le « verdict » de l’entourage », in B. Garnot (dir.), L’Infrajudiciaire du Moyen Âge à l’époque contemporaine, Dijon, 1996, p.143-152.

NOLDE (D.), 1999 : Dorothea Nolde, « Violence et pouvoir dans le mariage. Le rapport conjugal à travers les procès pour meurtre du conjoint devant le Parlement de Paris, à la fin du XVIe siècle », in K. Wilson-Chevalier & É. Viennot (dir.), Royaume de Femynie. Pouvoirs, contraintes, espaces de liberté des femmes, de la Renaissance à la Fronde, Paris, H. Champion, 1999, p.121-133.

RENOUX-ZAGAMÉ (M.-F.), 2001 : Marie-France Renoux-Zagamé, « Ordre judiciaire et vérité du droit : le plaidoyer de l’avocat général d’Aguesseau dans l’affaire La Pivardière (1699) », dans Droits, 33, 2001, p. 53-71. (intéressant sur l’esprit de justice et la conception du droit).

SCHNAPPER (B.), 1985 : Bernard Schnapper, « La justice criminelle rendue par le Parlement de Paris sous le règne de François Ier », dans Revue historique de droit français et étranger, t. 63, 1985, p. 252-284.

SOMAN (A.), 1977 : Alfred Soman, « Les procès en sorcellerie au Parlement de Paris (1565-1640) », dans Annales. Economies. Sociétés. Civilisations, t. 32, 1977, p. 790-814.

SOMAN (A.), 1977 : Alfred Soman, « The Parlement of Paris and the Great Witch Hunt (1565-1640)« , dans Sixteeenth Century Journal, t. IX, 1978, p. 31-44.

SOMAN (A.), 1992 : Alfred Soman, Sorcellerie et justice criminelle : le Parlement de Paris (16e-18e siècles), Aldershot-Brookfield, Variorum, 1992.

IX – Procédure

CHENE (C.), 1985 : Christian Chêne, « L’arrestographie, science fort douteuse », dans Recueil de mémoires et travaux publiés par la Société d’Histoire du droit et des institutions des Anciens Pays de droit écrit, fasc. XIII, Montpellier, 1985, p. 179-187.

DAUBRESSE (S.), 2006 : Sylvie Daubresse, « Le Parlement et l’enregistrement des actes royaux au XVIe siècle », dans Dire le droit: normes, juges, jurisconsultes, actes du colloque des 4 et 5 novembre 2004, édités par Barabara Anagnostou-Canas, Paris: Editions Panthéon-Assas, 2006, p. 253-266. (Utile aussi pour l’étude des relations politiques du Parlement et du roi).

DAUBRESSE (S.), 2008 : Sylvie Daubresse, « Les requêtes d’opposition devant le Parlement de Paris : deux études de cas (1519-1523) », dans la Prise de décision en France (1525-1559), études réunies par Roseline Claerr et Olivier Poncet, Paris, Ecoles nationale des chartes, 2008, p. 109-122 (Etudes et rencontres de l’Ecole des chartes, 27).

DAUCHY (S.), 1988 : Serge Dauchy, « L’apparition et la nature de la requête civile dans l’ancien droit français selon la  jurisprudence du parlement », Journées internationales de la Société d’Histoire du Droit et des Institutions des Pays flamands, picards et wallons, Deventer 1987, Revue du Nord, 1988, t. 70, n° 276, p. 234-5.

DAUCHY (S.), 1988 : Serge Dauchy, Les voies de recours extraordinaires : proposition d’erreur et requête civile, de l’ordonnance de saint Louis jusqu’à l’ordonnance de 1667, Paris, 1988.

DAUCHY (S.), 1992 : Serge Dauchy, « Un aperçu de la litigiosité dans le royaume de France à la fin du Moyen Âge. Les appels flamands au parlement de Paris (1320-1520), Vorträge zur Justizforschung. Geschichte und Theorie, herausgegeben von Heinz Mohnhaupt et Dieter Simon, Frankfurt, 1992, t.1, p. 45-77.

DAWSON (J. P.), 1954 : John P. Dawson, « The equitable remedies of the french chancelery before 1789« , Festchrift für Ernst Rabel, Band I, Tübingen, 1954, p. 99-140.

DETEIX (G.), 1930 : Geneviève Deteix, Les arrêts de règlement du parlement de Paris, Paris, 1930.

HOULLEMARE (M.), 2003 : Marie Houllemare, « Requêtes et arrêts sur requêtes au Parlement de Paris au XVIe siècle », dans Histoire et Archives, n° 13, janvier-juin 2003, p. 7-36.

KITCHENS (J. H.), 1982 : James H. Kitchens, « Judicial commissaries and the parlement of Paris : the case of the Chambre de l’Arsenal », French Historical Studies, 1982, p. 323-350.

LEBIGRE (A.), 1994 : Arlette Lebigre, « « Pour les cas résultant du procès. » Le problème de la motivation des arrêts », dans Histoire de la justice, n° 7, 1994, p. 23-37.

PAYEN (Ph.), 1997 : Philippe Payen, Les arrêts de règlement du Parlement de Paris au XVIIIe siècle. Dimension et doctrine, Paris, PUF, 1997.

PAYEN (Ph.), 1999 : Philippe Payen, Physiologie de l’arrêt de règlement du Parlement de Paris au XVIIIe siècle, Paris, PUF, 1999.

X – Praticiens : avocats, procureurs, clercs et commis

ACERRA (M.), 1982 : Martine Acerra, « Les avocats du Parlement de Paris (1661-1715) », dans Histoire, Economie & Société, 1982, n° 2, p. 213-225.

FOURNEL (J.-F.), 1813 : Jean-François Fournel, Histoire des avocats au parlement et du barreau de Paris depuis saint Louis jusqu’au 15 octobre 1790, 2 vol., Paris, 1813.

GAUDRY (J. A. J.), 1865 : Joachim Antoine Joseph Gaudry, Histoire du barreau de Paris, Paris, 1865.

HANNA (B.), 1992 : Blake T. Hanna, « Jean-Gilbert DeLisle, le Samuel Pepys français », Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, 304, 1992, p. 885-888

HOLMES (C.), 1967 : Catherine Holmes, L’éloquence judiciaire de 1620 à 1660, Paris, Nizet, 1967.

KARPICK (L.), 1994 : Lucien Karpick, Les avocats. Entre l’État, le public et le marché. XIIIe-XXe siècles, Paris, 1994.

LEFÈVRE (E.), 1912 : E. Lefèvre, Les avocats du roi depuis l’origine jusqu’à la révolution, Paris, 1912.

OZANAM (Y.), 2002 : Yves Ozanam, « Basoche, procureurs et avocats », Le Palais de Justice, Action artistique de la ville de Paris, 2002, p. 82-89.

POIROT (A.), 1977 : Albert Poirot, « Le milieu socio-professionnel des avocats au parlement de Paris à la veille de la révolution (1760-1790) », dans Positions des thèses des élèves de l’École des chartes de la promotion 1977, p. 113-122.

QUILLIET (B.), 1975 : Bernard Quilliet, « La situation sociale des avocats au Parlement de Paris à l’époque de la Renaissance », dans Espace, idéologies et société. Documents et travaux de l’équipe de recherche Culture et société au XVIIe siècle [de l’Université de Paris VIII-Vincennes], Grenoble, 1975.

XI – Greffe. Mémoire judiciaire

CANTEAUT (O.), 2009 : Olivier Canteaut, « Les archives du Parlement au temps des Olim: considérations autour de fragments d’un rôle de 1287« , dans Une histoire de la mémoire judiciaire, études réunies par Olivier Poncet et Isabelle Storez-brancourt, Etudes et rencontres de l’Ecole des chartes, 2009, p. 31-66 (avec pièces justificatives). (Indispensable pour comprendre la construction de la mémoire judiciaire)

CARBONNIERES (L.), 2009 : Louis de Carbonnières, « Les conséquences de l’erreur de plume devant le parlement de paris sous Louis XV », dans Une histoire de la mémoire judiciaire, études réunies par Olivier Poncet et Isabelle Storez-brancourt, Etudes et rencontres de l’Ecole des chartes, 2009, p. 351-366. (Ne manque pas du piquant de l’actualité).

DAUBRESSE (S.), 2009 : Sylvie Daubresse, « Le greffe du parlement de Paris à la fin du XVIe siècle », dans Une histoire de la mémoire judiciaire, études réunies par Olivier Poncet et Isabelle Storez-brancourt, Etudes et rencontres de l’Ecole des chartes, 29, 2009, p. 81-91 (très intéressant sur les conséquences du schisme parlementaire consécutif aux troubles de la guerre civile).

FEUTRY (D.), 2009 : David Feutry, « Sauver les archives, défendre le roi : la remise en ordre des registres du Parlement d’après les papiers du procureur général Joly de Fleury », dans Une histoire de la mémoire judiciaire, études réunies par Olivier Poncet et Isabelle Storez-Brancourt, coll. « Etudes et rencontres de l’Ecole des chartes, 29, 2009, p. 245-252.

Isabelle Brancourt

Agrégée d'Histoire (1986), docteur de l'Université de Lille (1992), HDR (2005). Professeur dans l'enseignement secondaire de 1982 à 1991; PRAG puis maître de conférences à l'Université d'Artois de 1992 à 2000 ; chargée de recherche au CNRS depuis 2000, aujourd'hui à l'IHPC (Ens-Lyon-CNRS).

More Posts

8 réflexions au sujet de « Biblio »

  1. Bonjour,
    Merci pour cette excellente bibliographie. Ayant travaillé depuis trente ans sur le parlement at ayant consacré la deuxième partie de mon livre sur e pouvoir en France 1720-45, au parlement de Paris pendant ces années, j’aimerais si possible figurer dans cette excellnete bibliographie et guide de recherches. Il s’agît de Peter R. Campbell, Power and Politics in Old Regime France, 1720-1745, deuxieme partie (400,000 signes) dans lequel j’ai eu recours à une nouvelle méthodologie pour analyser une crise et surtout le rôle du parti janséniste. Fruit d’une thèse de doctorat en 1983, mon analyse de la crise parlementaire de 1732 et le political management de la décénnie suivante a eu une certaine influence dans le monde anglo saxon sur mes successeurs dans le domaine de ‘histoire politique du parlement de Paris. Voir aussi, The Paris Parlement in the 1780s, dans Peter R. Campbell, ed., The Origins of the French Revolution, Basingstoke, 2006, et mon chapîte récent dans le livre de mon ami Alain Lemaître, L’Invention d’un discours, sur le patriotisme et le monde judiciaire. J’envisage même de faire une nouvelle histoire du parlement de Paris 1648-1790, un jour!
    J’avoue que j’ai fair une erreur en publiant en un seul livre une analyse du ‘political management’ à la cour, et un deuxième livre potentiel sur le parlement car celui-ci est souvent resté inaperçu en France, sauf que je fais partie du groupe qui mainenant poursuit l’analyse des parlements, par le myen de ces colloques à Rouen, Mulhouse, Rennes, Bordeaux.
    Merci!
    Bien cordialement,

    Peter
    Université de St Quentin et the Institute for Advanced Study, Princeton.

    1. Cher collègue,
      Je plaide évidemment coupable pour avoir oublié d’intégrer dans cette bibliographie, avant aujourd’hui, vos travaux que je connais et que j’estime parmi les plus stimulants des dernières années sur la période oubliée (en ce qui concerne le Parlement spécialement)du ministère du cardinal de Fleury. Cependant, le billet du 11 août 2009 faisait justice du dynamisme, auquel vous participez, de l’école anglo-saxonne des études et recherches sur le parlement de Paris, et sur les parlements de France d’Ancien Régime. Je sais que vous avez donné plusieurs communications dans diverses colloques récents. Je ne manquerai pas de mentionner ces articles dès que je les aurai eu en mains. Merci de votre collaboration à l’élaboration progressive d’une bibliographie délicate et « fleuve ».
      Bien cordialement
      Isabelle

  2. Je crois déceler une erreur dans la rubrique /II. Histoire du Parlement de Paris/ : vous citez Jean-Luc Lafon, alors qu’il s’agit (du moins me semble-t-il) de Jacqueline Lucienne Lafon, auteur du passionnant ouvrage publié chez Droz en 2001 : « La Révolution française face au système judiciaire d’ancien régime ».
    Amicalement,
    Alain Durieux

    1. Sûr ! Vous avez raison. Je corrige tout de suite. Un très grand merci pour votre collaboration.
      Bien amicalement
      Isabelle Brancourt

  3. Au chapitre I, peut-être pourriez-vous citer, de Philippe Lorentz, « La Crucifixion du Parlement de Paris », Réunion des Musées nationaux, Louvre, 2004, 56 p., 47 ill.- Vous savez que ce tableau du XVe siècle (et présenté au Louvre depuis 1904) a été pendant 350 ans le principal ornement de la Grande Chambre du Parlement de Paris …
    Alain Durieux

  4. Je me prends au jeu : vous annoncez en III. \le cas des protestants et des jansénistes\, mais vous ne donnez à lire que celui des protestants. Vous laissez en chemin les jansénistes, ce qui est bien dommage ! Je vous suggère de citer, de Catherine Maire, \De la cause de Dieu à la cause de la Nation, Le jansénisme au XVIIIe siècle\, Bibliothèque des Histoires, Gallimard, 1998, 710 p. – La troisième partie (plus de 200 pages) est en effet consacrée à la « Transfiguration politique : le combat parlementaire ». Incoutournable sur le sujet.
    A.D.

    1. J’ai laissé, en effet, le jansénisme « en chemin », faute de temps, justement parce que je ne peux jeter un ou deux titres et laisser cet immense chantier bibliographique en rade. Mais je vous promets de consacrer prochainement à cette question toute l’attention qu’elle mérite. Vous savez qu’elle m’intéresse au plus haut point !

Les commentaires sont fermés.

Chronique des recherches dans des archives hors norme