Importance du gallicanisme dans la pensée parlementaire

Un récent commentaire m’a attiré l’attention sur la nécessité de pointer, une fois encore, l’importance du gallicanisme dans la construction de ce qu’il est convenu d’appeler « l’idéologie parlementaire ». Evidente à mes yeux dès le temps de mes travaux sur le chancelier d’Aguesseau, cette relation intime représente d’ailleurs l’une des possibles ambiguïtés de ce que l’on appelle le « jansénisme politique » au XVIIIe siècle. Un numéro récent de la Revue de l’histoire des religions (tome 226, 2009/3)1 donne de nouveaux éclairages sur cette question majeure de l’évolution de la pensée française et de la doctrine politique. Jacques Krynen, dans L’empire du roi (1993), a d’ailleurs analysé la force de ce ressort dans l’éclosion d’une doctrine politique royale et française à la fin du Moyen Âge. La part du Parlement dans cette construction intellectuelle est soulignée, en particulier, à travers les articles des auteurs suivants :

Tyler Lange, Gallicanisme et réforme : le constitutionnalisme de Cosme Guymier (1486), p. 293 à 313 ;

Marco Penzi, Tours contre Rome au début du règne d’Henri IV, p. 329 à 347 ;

Robert Descimon, Jacques Auguste de Thou (1553-1617) : une rupture intellectuelle, politique et sociale, p. 485 à 495 ;

Alexandre Tarrête, Un gallican sous la Ligue : Guillaume du Vair (1556-1621), p. 497 à 516.

L’ensemble du numéro intitulé La culture gallicane. Références et modèles (droit, ecclésiologie, histoire), avec, entre autres des auteurs comme Sylvio De Franceschi, Olivier Poncet, Marie-Hélène Blanchet, Anne Régent-Susini…, présente un grand intérêt.

  1. Voir en ligne https://www.cairn.info/revue-de-l-histoire-des-religions-2009-3.htm []

Isabelle Brancourt

Agrégée d’Histoire (1986), docteur de l’Université de Lille (1992), HDR (2005).
Professeur dans l’enseignement secondaire de 1982 à 1991; PRAG puis maître de conférences à l’Université d’Artois de 1992 à 2000 ; chargée de recherche au CNRS depuis 2000, aujourd’hui à l’IHPC (Ens-Lyon-CNRS).

More Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *